La charge mentale, on partage ?

Prenez rendez-vous en ligne ou par téléphone au 06.50.55.57.57 - Réponse sous 48h !

La “charge mentale” : on partage ?

#Techniques parentalité , #front uni , #Règles , #charge mentale

Vous êtes préoccupé.e par le comportement de votre enfant qui se met en colère pour un rien, qui pique des biscuits en cachette ou qui bâcle ses devoirs ? Vous avez un.e conjoint.e et vous trouvez qu’il/elle ne s’en soucie pas et n’est pas à votre écoute quand vous lui en parlez ?


Plus généralement, vous trouvez que l’organisation de la vie de famille repose sur vos épaules et que c’est lourd à gérer au quotidien? Vous aimeriez pouvoir partager à la fois vos tâches et vos préoccupations avec votre conjoint.e ?


 


LE RÉFLEXE DES PARENTS


Très souvent, le parent qui se sent le plus investi dans la vie de famille et le suivi des enfants est partagé entre la joie de passer du temps avec eux et la frustration d’avoir peu de temps pour autre chose (notamment comparé à son/sa conjoint.e). C’est la fameuse “charge mentale” qui pèse souvent sur l’un des parents plus que sur l'autre...


De cette situation peuvent découler des tensions dans le couple : plainte du parent le plus présent auprès des enfants, reproche à l’autre parent d’être désengagé, désaccords entre les parents… De nombreux parents me disent comment cela crée un fossé qu’il n’est pas toujours facile de combler.


Les répercussions se font aussi sentir sur les enfants qui profitent des divergences entre parents pour faire ce qu’ils veulent. Un exemple : votre enfant vous demande s’il peut jouer sur la tablette. Vous lui répondez “Tu ne peux pas jouer tout de suite, d’abord tu dois faire tes 30 minutes de devoirs”. Puis, il se tourne vers son autre parent qui n’a pas entendu la conversation précédente. L’autre parent lui répond “oui mon chéri, tiens, vas-y !”.


Cela est très contrariant pour le parent qui avait initialement refusé de donner la tablette. Et les enfants sont malins et savent très bien tirer parti de ces situations !


MON CONSEIL


Pour éviter ces scénarios, je vous propose la technique du front uni : celle-ci consiste à échanger entre parents tous les jours 15 minutes. Ainsi, les parents s’accordent sur ce qui est important pour eux et ce qu’ils attendent des enfants. Ils peuvent décider par exemple du moment où l’enfant pourra jouer à la tablette et de ce qu’il devra faire avant. Les deux parents devront faire des compromis s’ils ne sont pas en phase sur un sujet.


Afin de partager des moments de détente ensemble, je propose aussi aux parents de s’organiser du temps à deux : un dîner par semaine, un week end par mois et une semaine par an ! Vous me direz que ce n’est pas toujours simple de s’échapper et de faire garder les enfants. Les parents trouvent des astuces comme : prendre des jours de RTT en semaine (ce qui permet de faire une journée à deux sans garde d’enfants s’ils sont à l’école), confier les enfants à des amis ou de la famille, etc.


Ces techniques sont relativement simples à comprendre et à imaginer, souvent moins à mettre en oeuvre ! Et pourtant, les parents me disent qu’à partir du moment où ils se sentent plus unis, cela les rend plus complices, pour le bénéfice de leurs enfants et de leur couple ! :)


A vous de jouer !


Vous souhaitez en savoir plus ? Etre accompagné ?