Un Noël de rêve avec des enfants tout sages : sortir du mythe

Etes vous prêt à relever le challenge pour passer des fêtes de fin d'année plus apaisées ?

On espère tous un Noël parfait où les enfants s'amusent, ouvrent leurs cadeaux tout sourire, dégustent avec plaisir les plats des longs repas de fête, ... Toute l'imagerie de Noël nous renvoie à un idéal où les enfants sont sages, profitent de leurs cadeaux, sont polis avec tout le monde et restent des heures entières devant un délicieux repas sans que la moindre ombre ne vienne ternir ce tableau parfait. Pourtant, la réalité est toute autre, comme tous les parents en font chaque année l'expérience : tensions, crises, colères, bouderie, regards désapprobateurs des autres convives viennent ternir des journées qui devaient être une joie pour tous . Que s'est-il passé ? Pourquoi toute cette magie ne rejaillit-elle pas chez moi ? Nombreux sont les parents qui se posent cette question. Ils en arrivent même à penser que c'est de leur faute, qu'ils n'ont pas fait ce qu'il fallait, qu'ils ont failli dans leur rôle de parent parfait. 

Sortir du mythe du parent parfait

Tous les ingrédients sont réunis pour faire des fêtes de fin d'année le cauchemar des parents. Le temps maussade ne permet pas de sortir, les enfants sont enfermés toute la journée, ils mangent plus que d'habitude et plus sucré (et ont donc d'autant plus d'énergie), ils sont excités par les cadeaux, par les présences des grands parents, de la famille élargie, d'amis, ils recherchent l'attention,... C'est le cocktail parfait pour que la moindre contrariété de l'un se transforme en grosse colère, que des disputes éclatent, bref, que la fête soit explosive. 

Dans ce contexte, ce n'est pas simple pour le parent de garder son calme, d'apaiser la situation, car lui-même est soumis à la pression d'une fête réussie et au regard critique des autres invités. 

Alors, est-ce à dire qu'il faut prendre son mal en patience et traverser cette période comme une obligation rituelle, familiale que l'on doit endurer chaque année ?

Ce que je constate auprès des parents que j'accompagne, c'est que l'on peut s'aventurer dans les fêtes de fin d'année avec quelques atouts en plus dans sa poche, mettre plus de chances de son côté pour passer de bons moments. Ce n'est pas une baguette magique mais très certainement une aide précieuse pour revenir de vacances plus serein sans vous dire que c'est la dernière fois que vous passer Noël en famille ! 


Préparer les vacances et les fêtes autrement


On a tous envie de faire plaisir, d'offrir quelque chose de personnel à chacun. L'intention est bonne, mais elle est consommatrice de temps. Soyons réaliste, ce n'est pas un cadeau de plus qui fera la différence. Quand on a des enfants et que l'on anticipe des vacances houleuses, mieux vaut passer moins de temps sur les cadeaux et plus à préparer ses enfants. Je m'explique, je vais vous proposer un challenge pour cette année : testez 2 pistes à mettre en place avant les vacances et voyez par vous-même ce que ça donne. Réservez 15 minutes par jour pour ces deux sujets d'ici les vacances pour les mettre en place

Du temps dédié et apaisant

Vous pouvez commencer par prendre l'habitude dès maintenant de faire des pauses avec votre enfant, des temps de jeu courts, de 15 minutes environ. Vous pouvez faire un mémory, un jeu de 7 famille, une partie de billes. Ensuite, au moment des vacances, si vous partez, glissez les deux jeux favoris dans votre sac de voyage. Quand vous serez chez papi et mamie, vous aurez plaisir à y jouer avec lui à un moment où il pourrait être un peu fatigué, où il a besoin d'être isolé pour faire retomber l'excitation. Comme il a pris l'habitude de ces moments avec vous, il le fera plus volontiers et cela lui rappellera de bons souvenirs plus à même de l'apaiser. 

Eviter le pire

Vous pouvez ensuite préparer votre enfant à ce que vous attendez de lui pendant les fêtes, notamment pour les moments susceptibles d'irriter tout le monde : le moment d'ouvrir les cadeaux, l'attitude vis à vis des grands parents, le temps à table,... Pour vous y aider, vous avez la technique Calmer Parenting de la discussion préparatoire qui permet de donner de meilleures habitudes à vos enfants et améliorer leur comportement. 

Lors de cette discussion, vous posez des questions à l’enfant, c’est lui qui doit parler et non le parent. Le parent guide l’enfant mais les réponses doivent venir de lui. Ainsi, le parent est sûr que l’enfant connaît vos attentes et sait ce qu’il doit faire. Lorsque l’enfant parle, il s’imagine déjà en train de faire ce qui est attendu de lui. Au moment venu, il aura beaucoup plus de chance de faire comme il l’a dit. La discussion préparatoire n’est pas une leçon ou un rappel, c’est une discussion où l’enfant dit ce qui est attendu de lui. Cet échange doit être bref – environ une minute – et doit être répété plusieurs fois dans la journée ou sur plusieurs jours. Ceci aidera l’enfant à mémoriser ce qu’il doit faire.

Vous pouvez, par exemple, préparer votre enfant aux attentes suivantes :

  • Attendre l'autorisation pour ouvrir les cadeaux
  • Remercier les personnes qui ont offerts les cadeaux même si le cadeau n'est pas celui qui était attendu 
  • Venir vous parler si votre enfant est déçu par ses cadeaux

Lors de vos différentes discussions préparatoires, vous pouvez poser questions suivantes à votre enfant : 

  • "A quel moment pourras-tu ouvrir les cadeaux le jour de Noël ?"
  • "Qui dira que c'est le bon moment pour ouvrir les cadeaux?"
  • "Que pourras-tu faire avant le moment d'ouvrir les cadeaux?"
  • "A qui viendras-tu parler si tu es déçu par ce qui t'est offert?"
  • "Que diras-tu à Papi et Mamie pour les remercier ?"

Cette technique permet de préparer votre enfant et de l'aligner sur vos attentes. Vous n'aurez peut-être pas le temps de couvrir tous les sujets, prenez-en un ou deux et commençant par ce qui vous embête le plus et qui risque de vous faire sortir de vos gonds.  

Refaites régulièrement des discussions préparatoires d'ici Noël, en variant les questions pour que ces dernières fassent réfléchir votre enfant et l'aident à se projeter dans la situation que vous voulez changer. 

Faites le test

Je vous encourage à tester ces deux techniques, voyez par vous-même ce que cela vous apporte. Ce n'est pas une obligation, c'est une aide pour vous aider à mieux vivre et à éviter des situations qui vont immanquablement vous énervez. 

Vous avez besoin de plus de conseils pour mettre en oeuvre ces techniques ? Vous les retrouvez dans mon livre Je ne crie plus, je ne répète plus, je ne râle plus (Editions First). Vous pouvez demandez conseils à nos coachs et suivre quelques séances pour vous guider dans la mise en oeuvre de ces techniques. Retrouvez toutes les coordonnées sur cette page

A vous de jouer !